Laïcité

  • <p>Le 9 août dernier, l'adjoint au maire de Lormont (Gironde) informait Gérald Dumont, directeur de la compagnie Théâtre K, metteur en scène et interprète de
Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes que son spectacle, préalablement invité par l'association Laïcité 33, faisait l'objet d'une dépro-grammation de dernière minute de la part de la Mairie (PS).</p>

<p>Motif invoqué: «Le contexte général actuel nous amène à privilégier des méthodes d'éducation constructives et dans la durée, pour défendre avec conviction notre si chère Laïcité. L'analyse approfondie de la représentation que tu proposes, suite à notre brève rencontre de juin, ne va pas à notre avis dans ce sens d'une transmission apaisée.» Dans une réponse ultérieure, la Mairie croira bon de préciser que «malgré l'intérêt que peut porter le spectacle tiré des écrits de Charb, il ne représente pas l'unique entrée pour défendre les valeurs de la Laïcité. (…) Si le combat pour la Laïcité nous est commun, les outils et moyens pour le mener peuvent diverger et appartiennent à chacun (dans le respect des choix faits).»</p>

<p>La Commission Nationale Permanente de la Laïcité du Grand Orient de France a pour sa part inscrit une représentation de cete pièce à l'hôtel Cadet dans le cadre du cycle de conférences "les chantiers de la république".</p>

<p><a href="https://reservation.godf.org/index.php/inscription/evenement/lettre-aux-escrocs-de-l-islamophobie-qui-font-le-jeu-des-racistes-de-charb">Inscription en ligne aux événements publics organisés par le Grand Orient de France</a></p>

    Actualités du combat laïque de septembre 2017 : laïcité de « liberté » du ministre de l’intérieur, inflexibilité du pape, représentation de « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » au Grand Orient de France

    Le 9 août dernier, l'adjoint au maire de Lormont (Gironde) informait Gérald Dumont, directeur de la compagnie Théâtre K, metteur en scène et interprète de Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes que son spectacle, préalablement invité par l'association Laïcité 33, faisait l'objet d'une dépro-grammation de dernière minute de la part de la Mairie (PS).

    Motif invoqué: «Le contexte général actuel nous amène à privilégier des méthodes d'éducation constructives et dans la durée, pour défendre avec conviction notre si chère Laïcité. L'analyse approfondie de la représentation que tu proposes, suite à notre brève rencontre de juin, ne va pas à notre avis dans ce sens d'une transmission apaisée.» Dans une réponse ultérieure, la Mairie croira bon de préciser que «malgré l'intérêt que peut porter le spectacle tiré des écrits de Charb, il ne représente pas l'unique entrée pour défendre les valeurs de la Laïcité. (…) Si le combat pour la Laïcité nous est commun, les outils et moyens pour le mener peuvent diverger et appartiennent à chacun (dans le respect des choix faits).»

    La Commission Nationale Permanente de la Laïcité du Grand Orient de France a pour sa part inscrit une représentation de cete pièce à l'hôtel Cadet dans le cadre du cycle de conférences "les chantiers de la république".

    Inscription en ligne aux événements publics organisés par le Grand Orient de France

    Lire la suite...

  • <p>La laïcité est un principe intangible qui se vit au quotidien dans un monde en constant mouvement, le brassage des populations doit nous obliger à promouvoir la notion de droits universels de l’individu. La laïcité n’est pas une exception française.</p>

<p>Elle ne devrait pas être une guerre mais un rappel simple, fort et constant du trigramme de notre constitution : Liberté, Egalité, Fraternité. Cette affirmation fait l’unanimité de notre atelier. Cependant, cette non guerre a encore encore fait 17 vraies victimes en ce début 2015 et consumée 3 jeunes hommes nourris à la haine et à l’absurde.</p>

<p>L’ennemi nous le connaissons, il est la folie intégriste. Ce jour là, la folie avait pris le masque de l’islam radical mais nous savons que l’ennemi peut porter la croix ou un drapeau. L’intégrisme souhaite soustraire les sociétés au droit civil, qui affirme la prééminence de l’individu sur le groupe, qui affirme l’égalité entre les citoyens sur les groupes communautaires, qui affirme l’égalité entre les hommes et les femmes. Les intégristes souhaitent remplacer le droit civil par des lois religieuses. Ils veulent réduire la liberté de penser, de créer, d’imaginer ; la liberté entre les citoyens, la liberté de conscience, la laïcité.</p>

<p>La promotion de la laïcité va devoir être amplifiée, elle seule peut éviter une confrontation confessionnelle au sein même de notre pays. Il ne faudra pas tomber dans le piège grossier de la mettre à niveau des religions, d’en faire une de plus, associée ainsi aux courants athée et agnostique.</p>
<p>
Nous le rappelons avec force, la laïcité, seule, permet toutes les religions, toutes les opinions, au sein d’une communauté d’individus.</p>

<p>Comment occuper le terrain du combat laïcque après ce constat ? </p>

    Comment occuper pleinement le terrain du combat laïque que d’aucuns prétendent accaparer ?

    La laïcité est un principe intangible qui se vit au quotidien dans un monde en constant mouvement, le brassage des populations doit nous obliger à promouvoir la notion de droits universels de l’individu. La laïcité n’est pas une exception française.

    Elle ne devrait pas être une guerre mais un rappel simple, fort et constant du trigramme de notre constitution : Liberté, Egalité, Fraternité. Cette affirmation fait l’unanimité de notre atelier. Cependant, cette non guerre a encore encore fait 17 vraies victimes en ce début 2015 et consumée 3 jeunes hommes nourris à la haine et à l’absurde.

    L’ennemi nous le connaissons, il est la folie intégriste. Ce jour là, la folie avait pris le masque de l’islam radical mais nous savons que l’ennemi peut porter la croix ou un drapeau. L’intégrisme souhaite soustraire les sociétés au droit civil, qui affirme la prééminence de l’individu sur le groupe, qui affirme l’égalité entre les citoyens sur les groupes communautaires, qui affirme l’égalité entre les hommes et les femmes. Les intégristes souhaitent remplacer le droit civil par des lois religieuses. Ils veulent réduire la liberté de penser, de créer, d’imaginer ; la liberté entre les citoyens, la liberté de conscience, la laïcité.

    La promotion de la laïcité va devoir être amplifiée, elle seule peut éviter une confrontation confessionnelle au sein même de notre pays. Il ne faudra pas tomber dans le piège grossier de la mettre à niveau des religions, d’en faire une de plus, associée ainsi aux courants athée et agnostique.

    Nous le rappelons avec force, la laïcité, seule, permet toutes les religions, toutes les opinions, au sein d’une communauté d’individus.

    Comment occuper le terrain du combat laïcque après ce constat ?

    Lire la suite...

  • La laïcité est à la fois une éthique et un ensemble de règles juridiques relatives au fonctionnement de l’Etat et des services publics. Elle pourrait se synthétiser par la séparation stricte des sphères privées et publiques.<br>

Elle a été instituionnalisée en France par la loi de 1905, qui a séparé l’Etat des religions, complétant ainsi un ensemble de lois de laïcisation : état-civil depuis la Révolution, hôpitaux, écoles, enterrements, etc... depuis 1880.<br>

Les valeurs de l’éthique laïque sont la liberté absolue de conscience, l’indépendance de l’esprit, le respect de la différence et la tolérance dans la mesure où celle-ci est réciproque et sans laxisme.<br>

Le statut laïque d’un Etat ou d’une institution suppose son indépendance à l’égard des influences, hiérarchies et organisations religieuses.<br>

La laïcité de la vie sociale réclame que tout ce qui touche au religieux soit du domaine privé (et donc individuel et facultatif), et que tout ce qui concerne la vie publique, civique et politique soit préservé des influences religieuses et communautaires.<br>

Alors soyons un peu provocateurs, et interrogeons-nous : et si nous faisions de la laïcité un dogme, cela serait-il un danger ? Un Mal ?<br>

    Si la défense de la laïcité est une nécessité, le risque d’en faire un dogme existe-il?

    La laïcité est à la fois une éthique et un ensemble de règles juridiques relatives au fonctionnement de l’Etat et des services publics. Elle pourrait se synthétiser par la séparation stricte des sphères privées et publiques.
    Elle a été instituionnalisée en France par la loi de 1905, qui a séparé l’Etat des religions, complétant ainsi un ensemble de lois de laïcisation : état-civil depuis la Révolution, hôpitaux, écoles, enterrements, etc... depuis 1880.
    Les valeurs de l’éthique laïque sont la liberté absolue de conscience, l’indépendance de l’esprit, le respect de la différence et la tolérance dans la mesure où celle-ci est réciproque et sans laxisme.
    Le statut laïque d’un Etat ou d’une institution suppose son indépendance à l’égard des influences, hiérarchies et organisations religieuses.
    La laïcité de la vie sociale réclame que tout ce qui touche au religieux soit du domaine privé (et donc individuel et facultatif), et que tout ce qui concerne la vie publique, civique et politique soit préservé des influences religieuses et communautaires.
    Alors soyons un peu provocateurs, et interrogeons-nous : et si nous faisions de la laïcité un dogme, cela serait-il un danger ? Un Mal ?

    Lire la suite...

  • Je tenais à vous présenter cette planche qui traitera principalement de l’incidence du fait religieux dans les entreprises privée mais également des difficultés que rencontre les entrepreneurs et les salariés pour gérer ces situations dans l’enceinte de l’entreprise.

En effet, j’ai le sentiment qu’il y a de plus en plus de problèmes liés à la religion dans mon entreprise depuis maintenant une année.
Je souhaite au travers de cette planche vous faire partager, les problèmes que j’ai pu rencontrer au quotidien.

J’ai l’impression que ces problèmes se sont multipliés depuis l’affaire « Baby Loup». Mais également suite aux manifestations sur le mariage pour tous.

Cette planche est traitée comme une simple étude empirique.

    La laïcité dans les entreprises privées

    Je tenais à vous présenter cette planche qui traitera principalement de l’incidence du fait religieux dans les entreprises privée mais également des difficultés que rencontre les entrepreneurs et les salariés pour gérer ces situations dans l’enceinte de l’entreprise. En effet, j’ai le sentiment qu’il y a de plus en plus de problèmes liés à la religion dans mon entreprise depuis maintenant une année. Je souhaite au travers de cette planche vous faire partager, les problèmes que j’ai pu rencontrer au quotidien. J’ai l’impression que ces problèmes se sont multipliés depuis l’affaire « Baby Loup». Mais également suite aux manifestations sur le mariage pour tous. Cette planche est traitée comme une simple étude empirique.

    Lire la suite...

  • <p>Le mot "blasphème" vient du grec blasphêmía, dérivé de bláptein, « injurier », et de phếmê ou pháma « réputation », le mot blasphemia en latin et signifie littéralement « diffamation. »</p>

<p>La diffamation est entrée dans notre droit positif avec la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse qui a supprimé définitivement le délit de blasphème.</p>

<p>Le Petit Larousse définit le blasphème comme « une parole ou un discours qui insulte violemment la divinité. » Il s'agit d'un outrage ou d'une injure envers la divinité ou ses représentants.</p>

<p>Le blasphème défini par les théologiens et hommes d'église peut être de trois sortes<br>
1. il est hérétique lorsque l'insulte contient une déclaration contre la foi, telle que « Dieu est cruel et injuste » ou encore « Dieu est la plus merveilleuse création de l'Homme. »<br>
2. il est une imprécation quand il s'agit d'exprimer une malédiction envers l'Être suprême tel que « débarrassons-nous de Dieu. »<br>
3. il est un simple irrespect lorsqu'il est entièrement fait de mépris ou d'indignation à l'égard de Dieu.<br>
</p>
<p>Paradoxalement toutes les religions enseignent la tolérance, le non croyant ne devrait pas être inquiété quant il exprime librement sa pensée...</p>

    Le blasphème

    Le mot "blasphème" vient du grec blasphêmía, dérivé de bláptein, « injurier », et de phếmê ou pháma « réputation », le mot blasphemia en latin et signifie littéralement « diffamation. »

    La diffamation est entrée dans notre droit positif avec la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse qui a supprimé définitivement le délit de blasphème.

    Le Petit Larousse définit le blasphème comme « une parole ou un discours qui insulte violemment la divinité. » Il s'agit d'un outrage ou d'une injure envers la divinité ou ses représentants.

    Le blasphème défini par les théologiens et hommes d'église peut être de trois sortes
    1. il est hérétique lorsque l'insulte contient une déclaration contre la foi, telle que « Dieu est cruel et injuste » ou encore « Dieu est la plus merveilleuse création de l'Homme. »
    2. il est une imprécation quand il s'agit d'exprimer une malédiction envers l'Être suprême tel que « débarrassons-nous de Dieu. »
    3. il est un simple irrespect lorsqu'il est entièrement fait de mépris ou d'indignation à l'égard de Dieu.

    Paradoxalement toutes les religions enseignent la tolérance, le non croyant ne devrait pas être inquiété quant il exprime librement sa pensée...

    Lire la suite...

  • <p>Pour ceux d'entre vous qui peuvent ne pas connaitre le fameux "testament" du curé Meslier, j'imagine, un peu, les pensées qui les animent en découvrant le titre de cette planche!

<p>"Le F.'. Jean-Michel va encore donner dans l'anticlèricalisme. Tenir des propos outranciers, vindicatifs, extrémistes, intolérants, attaquer les religions, se moquer des croyances et de ses affidés..." etc.
<p>
Vous avez un peu raison, puisque les religions de tout poil, dieu, Jésus, les bigots, les bigotes, les dominants, les possédants et les puissants seront plutôt malmenés et vont en prendre pour leur grade!
<p>
Néanmoins vous avez un peu tort puisque ces discours qui peuvent être considérés outranciers, extrémistes, intolérants et qui démontent les dieux, les miracles, les croyances, les religions mais qui dénoncent aussi les injustices sociales et économiques de toutes sortes, ce n'est pas moi qui  vais les tenir mais un curé. Un vrai curé pour lequel je me contente, simplement, d'être le porte-voix.

    Le premier écrit athée : le testament de l’abbé Meslier

    Pour ceux d'entre vous qui peuvent ne pas connaitre le fameux "testament" du curé Meslier, j'imagine, un peu, les pensées qui les animent en découvrant le titre de cette planche!

    "Le F.'. Jean-Michel va encore donner dans l'anticlèricalisme. Tenir des propos outranciers, vindicatifs, extrémistes, intolérants, attaquer les religions, se moquer des croyances et de ses affidés..." etc.

    Vous avez un peu raison, puisque les religions de tout poil, dieu, Jésus, les bigots, les bigotes, les dominants, les possédants et les puissants seront plutôt malmenés et vont en prendre pour leur grade!

    Néanmoins vous avez un peu tort puisque ces discours qui peuvent être considérés outranciers, extrémistes, intolérants et qui démontent les dieux, les miracles, les croyances, les religions mais qui dénoncent aussi les injustices sociales et économiques de toutes sortes, ce n'est pas moi qui vais les tenir mais un curé. Un vrai curé pour lequel je me contente, simplement, d'être le porte-voix.

    Lire la suite...

  • Ce mois-ci dans l'actualité du combat laïque : coup de projecteur sur les pastafarians qui protestent d'une façon originale contre l'enseignement du créationisme, refus du financement des lieux de culte dans le limousin,  déclaration pro-laïques au Maroc,  progression vers un mariage laïque au Liban, progression de la pensée laïque au Quebec en opposition aux accommodements raisonnables et décision de justice pro laïque de la Cour Européenne des Droits de l'Homme contre Autriche.

    Actualités du combat laïque (février 2013)

    Ce mois-ci dans l'actualité du combat laïque : coup de projecteur sur les pastafarians qui protestent d'une façon originale contre l'enseignement du créationisme, refus du financement des lieux de culte dans le limousin, déclaration pro-laïques au Maroc, progression vers un mariage laïque au Liban, progression de la pensée laïque au Quebec en opposition aux accommodements raisonnables et décision de justice pro laïque de la Cour Européenne des Droits de l'Homme contre Autriche.

    Lire la suite...