Actualités du combat laïque de septembre 2017 : laïcité de « liberté » du ministre de l’intérieur, inflexibilité du pape, représentation de « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » au Grand Orient de France

La « Laïcité de Liberté » du ministre de l’Intérieur !

Gérard Collomb envisage de réunir autour de lui une instance informelle de dialogue et de concorde entre les responsables des principaux cultes, une initiative inédite au niveau national, selon une feuille de route adressée aux préfets.

Attaché à promouvoir une « Laïcité de Liberté », comme il l’avait souligné dès son arrivée place Beauvau en mai, M. Collomb entend encourager partout ce type d’initiative, qui pourtant bat en brèche l’obligation de neutralité des pouvoirs publics en matière de croyances et de convictions.

Précédemment …

Gérard Collomb, Laurent Wauquiez entre autres élus s’étaient en novembre dernier rendus au Vatican. Cette rencontre avait été proposée par le cardinal Barbarin dans le cadre du « jubilé de la miséricorde ». Selon le diocèse, ce voyage de quelques 260 élus de la région, de surcroît financé par cette dernière, était destiné à aider les participants à trouver des réponses à propos de décisions qu’ils doivent prendre.

Au nom de la tradition ! Un engagement des pouvoirs publics contestable…

Le vœu des Echevins a, le 8 septembre, été renouvelé à Lyon en présence du Cardinal Barbarin, de Georges Képénékian, maire de la ville, et de Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur.

Un collectif d’associations laïques (Le cercle Maurice Allard, le Poing commun, le Comité 1905, l’UFAL, Forces laïques) dénoncent avec vigueur une cérémonie obscurantiste remontant à des temps où survivaient encore des croyances moyenâgeuses, consacrant l’allégeance des maires et adjoints de Lyon, au pouvoir spirituel.
La tradition a pourtant été abolie pendant la Révolution française, avant d’être rétablie sous Vichy. Enfin au cours du XXe siècle, des maires comme Justin Godard, Victor Augagneur et Édouard Herriot s’étaient abstenus de la raviver.

Les élus ayant gravi Fourvière ont en conséquence été désignés comme attributaires du « Gérard de la Laïcité ».

Le Pape François inflexible

A l’occasion de son voyage en Colombie le pape s’adresse aux 150 évêques présents et leur demande de se tenir éloignés des contingences politiques. Nous aurions pu alors le penser laïque. Toutefois il complète son propos vous devez être « libres de toute compromission et de toute servilité. (…) Seul Dieu est Seigneur et nous ne devons soumettre notre âme de pasteur à aucune autre cause. (…) Vous n’êtes ni techniciens, ni politiciens, vous êtes des pasteurs. Puis il critique ceux qui, comme les pharisiens, s’accrochent à « une interprétation et une pratique rigoristes de la Loi. (…) La relation avec Dieu ne peut pas être un attachement froid à des normes et à des Lois. Nous ne pouvons pas être des chrétiens qui lèvent continuellement la bannière « passage interdit ».

Traduction : la loi des Hommes asservit, la morale chrétienne et la foi en Dieu libèrent.

S’agissant de la Laïcité, il taxe la France d’excès de zèle en la matière :
« Je crois que dans certains pays comme en France, cette Laïcité a une coloration héritée des Lumières beaucoup trop forte. (…) Quand on dit qu’il ne faut pas porter de croix visibles autour du cou ou que les femmes ne doivent pas porter ça ou ça, c’est une bêtise (…) Les Lumières pèsent trop lourd.»
Il s’agit là de contre-vérités par affirmation de propos restrictifs :
En effet soit l’évêque de Rome par de l’école et de laïcité mais il ne s’agit pas alors de femmes mais de jeunes filles « élèves », soit il parle de femmes et d’espace civil mais alors de sécurité et non plus de laïcité, car contrairement à ce qui pourrait être compris il n’y a pas de police des mœurs en France Les deux éventualités seraient-elles juxtaposées à dessin de confusion ?

Sur le mariage gay

« Que penser du mariage des personnes du même sexe ? Le mariage est un mot historique. Depuis toujours dans l’humanité, et non pas seulement dans l’Église, c’est un homme et une femme. Ne plaisantons pas avec les vérités. »

Il est en cela d’accord avec les Églises évangéliques par ailleurs en plein essor en Amérique du Sud.
http://www.lefigaro.fr/international/2013/03/14/01003-20130314ARTFIG00489-en-amerique-latine-le-pape-face-au-defi-evangelique.php

Le Conseil national des Évangélistes de France, souhaite, lui, revenir sur la loi Taubira de 2013. L’organisation plaide pour un amendement du texte et l’ajout d’une « clause de conscience » autorisant les maires à « ne pas célébrer de mariages de couples de personnes de même sexe lorsque leurs convictions s’y opposent ». Elle déplore également les conséquences de la loi sur la fin de vie de 2016 qui prévoit un droit à la sédation « profonde et continue » jusqu’au décès pour les malades en phase terminale et qui rend contraignantes les « directives anticipées ».

Avoir les pieds sur terre

Dans ses discours, Bergoglio l’Argentin a demandé au clergé
– de faire toute sa place à la « complexité » et au caractère métissé, ethniquement et culturellement, de la société colombienne,
– d’avoir « une sensibilité spéciale envers les racines afro-colombiennes » de leur société et de prendre en compte « la sagesse cachée des peuples indigènes de l’Amazonie ».

Il était temps. Des extraits de « Très brève relation de la destruction des Indes » de Bartolomé de Las Casas seront prochainement présentés. L’auteur y dénonce les massacres des amérindiens commis entre autres au nom du Christ.

Pour conclure, Liberté d’expression …

Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes

https://www.amazon.fr/Lettre-escrocs-lislamophobie-font-racistes/dp/2357660864

Le 9 août dernier, l’adjoint au maire de Lormont (Gironde) informait Gérald Dumont, directeur de la compagnie Théâtre K, metteur en scène et interprète de
Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes que son spectacle, préalablement invité par l’association Laïcité 33, faisait l’objet d’une dépro-grammation de dernière minute de la part de la Mairie (PS).
Motif invoqué: «Le contexte général actuel nous amène à privilégier des méthodes d’éducation constructives et dans la durée, pour défendre avec conviction notre si chère Laïcité. L’analyse approfondie de la représentation que tu proposes, suite à notre brève rencontre de juin, ne va pas à notre avis dans ce sens d’une transmission apaisée.» Dans une réponse ultérieure, la Mairie croira bon de préciser que «malgré l’intérêt que peut porter le spectacle tiré des écrits de Charb, il ne représente pas l’unique entrée pour défendre les valeurs de la Laïcité. (…) Si le combat pour la Laïcité nous est commun, les outils et moyens pour le mener peuvent diverger et appartiennent à chacun (dans le respect des choix faits).»

La Commission Nationale Permanente de la Laïcité du Grand Orient de France a pour sa part inscrit une représentation de cete pièce à l’hôtel Cadet dans le cadre du cycle de conférences « les chantiers de la république ».

Inscription en ligne aux événements publics organisés par le Grand Orient de France
https://reservation.godf.org/index.php/inscription/evenement/lettre-aux-escrocs-de-l-islamophobie-qui-font-le-jeu-des-racistes-de-charb