Actualités du combat laïque (juin 2012)

Ce mois-ci dans les actualités de la laïcité : le mot du président de la commission régionale suite aux déclarations du président de la république nouvellement élu, une revue de presse laïque et la pétition pour l’abrogation de la loi Debré à l’initiative de la libre pensée.

 

Le mot du président de la commission régionale laïcité

…[Voici venu un nouveau temps politique….François Hollande lors de son discours du Bourget le 22 janvier annonçait son intention d’inscrire les deux premiers articles de la loi de 1905 dans la Constitution pour renforcer « une laïcité qui libère et protège », de ré-écrire la loi Carle sur le financement des écoles privées gérées par les communes, et a depuis réaffirmé ses engagements comme : Pas de halal dans les cantines, Pas d’horaires réservés pour les femmes dans les piscines. Présider la République c’est dit-il « être viscéralement attaché à la laïcité – les religions doivent rester à leur place ». Le 29 avril à Bercy il demandait aux religions le respect de l’espace public et de la dignité humaine, de l’égalité entre les hommes et les femmes : « Je laisse les religions tranquilles car je ne voudrais pas qu’elles interfèrent dans le débat public ». Souhaitons après tous ces guillemets, que les actes soient en accord avec les paroles. Son hommage à Jules Ferry pour ce qu’il représente concernant l’école et la laïcité, témoigne de cette priorité affichée et nous ne pouvons que nous en féliciter. Petit bémol, il nous faut cependant rester vigilants….Un certain pragmatisme lâche ou absurde ou parfois prétexte à certains ainti-laïques, peut parfois confondre synthèse, compromis, et trahison. N’oublions pas en effet que c’est sous un gouvernement socialiste en 1993 que Jacques Lang signe les accords Lang-Cloupet qui poursuivent l’alignement de l’enseignement privé sur le public, et qu’en 2002 que c’est Lionel Jospin qui instaura l’instance de dialogue entre l’Église catholique et le gouvernement. Après la laïcité à géométrie variable, adjectivée, qualifiée et surtout disqualifiée….souhaitons-nous une laïcité normale, c’est-à-dire finalement toute la laïcité et rien que la laïcité. Ne baissons pas la garde, certains points d’actualité nous y encourage (GS):

Revue de presse

– Dans Le Maine libre 3 mai 2012 :
Le Mans. Article intitulé « La cérémonie religieuse n’a finalement pas eu lieu au lycée »

http://www.lemainelibre.fr/actualite/le-mans-la-ceremonie-religieuse-na-finalement-pas-eu-lieu-au-lycee-03-05-2012-34185

http://www.lemainelibre.fr/actualite/manifestation-ils-denoncent-une-atteinte-a-la-laicite-03-05-2012-34155

– Autres informations aussi inquiétantes à « Religion » dans ledit journal :
http://www.lemainelibre.fr/rubrique/religion

– La croix 23 mai 2012, un article révèle toute la détermination et les convictions de l’enseignement religieux :
http://www.la-croix.com/Debats/Opinions/Editos/Partenaires.-Par-Dominique-Quinio-_EP_-2012-05-23-809878

C’est vraiment un plaidoyer pour l’école privée ! Feuille de route évidente, les défenseurs de l’enseignement religieux n’avancent pas masqués, ils prennent comme arguments ce qu’ils ont déjà obtenu pour aller encore plus loin !

– Le Canard Enchaîné du 16 mai dernier intitule l’un de ses articles : « un rectorat à l’eau bénite », en effet le rectorat de l’académie de Paris, a sollicité l’avis de l’archevêché sur l’opportunité de faire le pont de l’ascension.

Pétition pour l’abrogation de la loi Debré à l’initiative de la Libre Pensée

7,1 milliards d’euros pour l’enseignement privé
Les communes saignées à blanc
Les départements et les régions ponctionnés de 550 millions d’euros pour l’enseignement privé
La taxe d’apprentissage, ou comment le capital finance la religion
Pour en finir avec le détournement des fonds publics au profit de l’Église catholique et de l’enseignement privé confessionnel : Il faut abroger la loi Debré !

http://www.fnlp.fr/spip.php?article733