Actualités du combat laïque (octobre 2012)

Octobre laiciteCe mois-ci dans l’actualité du combat laïque : le Parti Populaire Européen (dont est membre l’UMP) réaffirme ses conceptions pro religieuses et anti laïques, le ministre de l’intérieur (PS) n’est pas en reste en multipliant les hommages aux ecclésiastiques et participe à la cannonisation d’un missionnaire, les institutions ecclésiastiques alsaciennes souhaitent que leur financement ait une assise nationale, promotion de l’ouvrage d’un libre penseur algérien, la Qatar promeut l’instauration du délit de blasphème à l’ONU, en Turquie, se revendiquer de l’athéisme fait risquer un an et demi de prison… Vite! La laïcité partout, pour tous!

Les 17 et 18 octobre s’est tenu à Bucarest le congrès du PPE (Parti Populaire Européen) dont l’UMP est membre. Ce parti constitue le groupe le plus important du Parlement européen. Le texte (qui a été voté le 18 puisque le communiqué de l’UMP félicite Michel Barnier pour sa réélection comme vice président) reconnait « la position de ceux qui croient en Dieu et y voient la source de la Vérité, de la Justice, du Bien et de la Beauté » Ces références, ainsi que d’autres, condamnent implicitement le droit à la contraception et à l’avortement, ainsi que les recherches scientifiques sur les embryons. Merci l’UMP.

L’humanité du 16 octobre titre : « Manuel Valls au bord de la crise de foi, F.O.I. ? ». Droit dans ses bottes le ministre de l’intérieur continue son pèlerinage, puisqu’il va se rendre à Rome assister à la canonisation d’un missionnaire de la colonisation à Madagascar, le père Berthieu, répétant ainsi son hommage au père Brisson il y a un mois dans la ville de Troyes. Rappelons seulement que le PS, le 1er mai 2011, avait jugé « particulièrement choquante » la décision de la France d’envoyer François Fillon à la béatification du pape Jean Paul 2 !! Manuel Valls, prônant le financement de lieux de culte par les pouvoirs publics, déroulant sans mollir sa théorie de la Laïcité élastique, on peut se demander ce que va faire Hollande avec la constitutionnalisation de la Laïcité pas élastique.

Humour (ou peut être pas) Alsacien : « ne pourrait-on pas entretenir les grandes religions comme un service public ? » a déclaré le président de l’Union des Protestants d’Alsace. C’était dans le cadre des Etats généraux du christianisme, le 14 octobre à Strasbourg, au cours desquels le concordat se trouvait sur la sellette. « la France entière finance bien le métro parisien » remarqua le président de la région Alsace.

Un nom à ne pas oublier : Hamid Zanaz. Philosophe, libre penseur d’origine algérienne vient de publier « l’islamisme vrai visage de l’islam ». Il est également l’auteur de « l’impasse islamique, la religion contre la vie » préfacé par Michel Onfray.

Revoilà le blasphème : Le 19 octobre, le QATAR poursuit le combat en demandant à l’ONU d’adopter une loi interdisant l’insulte aux religions, avec l’espoir qu’elle deviendra une législation internationale. (Cité dans International, Québec). Rappelons que l’Organisation de la Conférence islamique, dont le siège est à Djedda, et qui réunit 57 états œuvre dans le même sens depuis 1999. (La Pollution du pétrole n’est pas que chimique….)

Dans l’Express du 19 octobre : le pianiste Turc réputé pour ses compositions et défenseur de la laïcité, Fazil Say, est traîné devant la justice. Il risque un an et demi de prison pour avoir revendiqué son athéisme sur Twitter en citant des vers d’Omar Khayam.