Liberté Egalité Fraternité

  • <p>Pour nous, l’être libre s’éprouve comme la source de potentialités distinctes entre lesquelles il n’a qu’à choisir en vertu de motifs et de mobiles clairement identifiables et dûment pesés. C’est dans cette phase de délibération que réside l’action libre, car éclairée. C’est elle qui différencie la liberté formelle (car promise à tous au titre de l’égalité de droit, mais non réalisée faute des conditions adéquate) de la liberté réelle (car non seulement promise, mais rendue possible et donc exercée car proposée à des individus émancipés).</p>
<p>Plus que des théories de la liberté, c’est de l’émancipation, cette action réalisatrice nous conduisant à l’état de la liberté, que nous souhaitons débattre avec vous ce jour. Et plus particulièrement des conditions en permettant la réalisation.</p>
<p>Dans un premier temps, nous nous attacherons aux fondements de l’école républicaine, à son histoire depuis la révolution française, aux conflits qui l’ont traversé, et à sa destruction progressive sous la Vème république.</p><p>Dans un second temps, nous nous interrogerons les opportunités offertes en terme d’émancipation par la généralisation de l’accès à l’information dans l’espace numérique et la multiplication des media, et nous questionnerons sur leur caractère réel ou déceptif. </p>

    Liberté – émancipation : introduction

    Pour nous, l’être libre s’éprouve comme la source de potentialités distinctes entre lesquelles il n’a qu’à choisir en vertu de motifs et de mobiles clairement identifiables et dûment pesés. C’est dans cette phase de délibération que réside l’action libre, car éclairée. C’est elle qui différencie la liberté formelle (car promise à tous au titre de l’égalité de droit, mais non réalisée faute des conditions adéquate) de la liberté réelle (car non seulement promise, mais rendue possible et donc exercée car proposée à des individus émancipés).

    Plus que des théories de la liberté, c’est de l’émancipation, cette action réalisatrice nous conduisant à l’état de la liberté, que nous souhaitons débattre avec vous ce jour. Et plus particulièrement des conditions en permettant la réalisation.

    Dans un premier temps, nous nous attacherons aux fondements de l’école républicaine, à son histoire depuis la révolution française, aux conflits qui l’ont traversé, et à sa destruction progressive sous la Vème république.

    Dans un second temps, nous nous interrogerons les opportunités offertes en terme d’émancipation par la généralisation de l’accès à l’information dans l’espace numérique et la multiplication des media, et nous questionnerons sur leur caractère réel ou déceptif.

    Lire la suite...

  • <p>Attachés aux valeurs de la république liberté, égalité, fraternité, porteurs de ses idéaux universalistes, et nourris à l’humanisme des philosophes des lumières, les Franc Maçons voient dans l’école le meilleur outil pour fabriquer une société libre composée de femmes et d’hommes libres et éclairés.</p>
<p>Au travers de l’exposé du jour, nous allons essayer d’ancrer le triptyque qui la résume (gratuite, obligatoire, laïque) dans sa perspective historique, dans les grands débats qui la traversent, et dans les oppositions qui l’ont façonné et, disons-le dès à présent, la menacent.</p>

    Liberté – émancipation : l’émancipation par l’éducation

    Attachés aux valeurs de la république liberté, égalité, fraternité, porteurs de ses idéaux universalistes, et nourris à l’humanisme des philosophes des lumières, les Franc Maçons voient dans l’école le meilleur outil pour fabriquer une société libre composée de femmes et d’hommes libres et éclairés.

    Au travers de l’exposé du jour, nous allons essayer d’ancrer le triptyque qui la résume (gratuite, obligatoire, laïque) dans sa perspective historique, dans les grands débats qui la traversent, et dans les oppositions qui l’ont façonné et, disons-le dès à présent, la menacent.

    Lire la suite...

  •  <p>Le sujet de l'école et de l'éducation autour duquel nous venons d'échanger montre à quel  point la connaissance est indispensable à l'émancipation, vecteur de liberté .</p>

<p>Pour autant, elle n'est pas le seul espace  où cette connaissance peut être dispensée .
L'avènement du numérique , rend le savoir beaucoup plus, voire complètement accessible.
Mais ce déversement  de  données permet il vraiment de s'émanciper ?
Toute comme la multiplicité des médias aujourd'hui  permet elle de mieux s'informer et de fait,  d'apprendre de nouvelles connaissances ?</p>

<p>Il convient de s'interroger sur l'accès au savoir  via le numérique et sur l'accès à l'information  via les médias .</p>

    Liberté – émancipation : accès au savoir par le numérique et les media

    Le sujet de l'école et de l'éducation autour duquel nous venons d'échanger montre à quel point la connaissance est indispensable à l'émancipation, vecteur de liberté .

    Pour autant, elle n'est pas le seul espace où cette connaissance peut être dispensée . L'avènement du numérique , rend le savoir beaucoup plus, voire complètement accessible. Mais ce déversement de données permet il vraiment de s'émanciper ? Toute comme la multiplicité des médias aujourd'hui permet elle de mieux s'informer et de fait, d'apprendre de nouvelles connaissances ?

    Il convient de s'interroger sur l'accès au savoir via le numérique et sur l'accès à l'information via les médias .

    Lire la suite...

  • <p>On l'a vu, la liberté est un état, l’émancipation est une action, c’est donc bien par l’émancipation que l’on devient libre.</p><p>On le devient sous-entend que l’on ne l’est pas au départ. Effectivement, être libre est un long processus, nos échanges de cet après-midi illustrent que cela est même un combat… qui commence à l'école où devrait se forger l'esprit critique, pour se prolonger tout au long de la vie, par exemple dans le maelstrom médiatique pour lutter contre la manipulation...</p><p>Et de fait à l'issue de nos échanges, on peut continuer de s'interroger: sommes-nous toujours complétement libres ? Sans doute pas…</p><p>Mais peut-être notre liberté est-elle la faculté de choisir nous-mêmes nos entraves ?Cette faculté de choisir ne peut s’exercer qu’en étant émancipé (d’autres diraient éclairés), affranchis de toute dépendance non choisie.</p><p>C’est l’exercice en démocratie de la citoyenneté, la faculté de choisir ceux qui font la loi.</p>

    Liberté – émancipation : conclusion

    On l'a vu, la liberté est un état, l’émancipation est une action, c’est donc bien par l’émancipation que l’on devient libre.

    On le devient sous-entend que l’on ne l’est pas au départ. Effectivement, être libre est un long processus, nos échanges de cet après-midi illustrent que cela est même un combat… qui commence à l'école où devrait se forger l'esprit critique, pour se prolonger tout au long de la vie, par exemple dans le maelstrom médiatique pour lutter contre la manipulation...

    Et de fait à l'issue de nos échanges, on peut continuer de s'interroger: sommes-nous toujours complétement libres ? Sans doute pas…

    Mais peut-être notre liberté est-elle la faculté de choisir nous-mêmes nos entraves ?Cette faculté de choisir ne peut s’exercer qu’en étant émancipé (d’autres diraient éclairés), affranchis de toute dépendance non choisie.

    C’est l’exercice en démocratie de la citoyenneté, la faculté de choisir ceux qui font la loi.

    Lire la suite...